Tour de Tahiti Nui #3 : Coup double du Papeete Cycling Team

🔴 La troisième étape du Tour de Tahiti Nui longue de 120km a été remportée par le martiniquais Axel Carnier (Papeete Cycling Team). Le jeune coureur de 22 ans s’empare également du maillot jaune pour une poignée de seconde.
Le film de la course :

Le départ est donné de la mairie de Papeete ce matin à 8 h pour les 61 rescapés de ce Tour de Tahiti. Cette troisième étape, au départ de Papeete fait 120 km avec pour difficulté majeure, l’ascension du col du Taharaa à 10 km de l’arrivée.au vélodrome de Pirae.

Malgré quelques escarmouches en tête de peloton, aucun coureur ne réussit à semer le peloton pendant les vingt premiers kilomètres. Si l’étape laisse penser qu’une échappée de coureurs ne jouant pas le classement général peut prendre du chant, c’est sans compter sur les outsiders du maillot jaune, bien déterminés à en découdre.

C’est finalement Axel Carnier (Papeete Cycling Team), qui réussit à s’extirper du peloton avec plusieurs attaques tranchantes. Il emmène dans sa roue quatre coureurs, Hervé Arcade (Tamarii Punaruu Cyclisme), Tony Drouet (AS Fei-Pi), Jason Chonfont (Riding Team Tahiti) et son coéquipier Nicolas Breuillard (Papeete Cycling Team)

Au km 40, les 5 fuyards comptent 30 secondes d’avance. Le peloton secoué se réorganise grâce à l’équipe du maillot jaune Rayann Lacheny (Nouvelle-Calédonie) qui prend à son compte la poursuite. Sous l’impulsion des cinq échappés, l’écart continue de grimper et frôle les deux minutes au km 60. Parmi eux, Arcade, Carnier et Breuillard étaient classés respectivement 3ème (à 10″), 4ème (à 13″) et 7ème (à 37″) ce matin au départ de Papeete.

Le maillot jaune change donc virtuellement d’épaule et Hervé Arcade en excellente condition depuis le départ ce samedi, profite d’être à l’avant pour capitaliser en engrangeant la bonification de temps au sprint intermédiaire. Le peloton commence à comprendre que l’affaire est sérieuse et que le Tour peut se perdre aujourd’hui à défaut de se gagner.

L’AS Fei-Pi vient renforcer la poursuite pour positionner son leader Taruya Krainer, vainqueur de l’édition 2018. L’écart se stabilise et réduit même un peu à l’approche de la difficulté principale du jour, le Col du Tahara. Thomas Breuillard passe seul en tête au sommet avec quelques mètres d’avance sur le trio Arcade, Carnier et Drouet. Chonfont ne peut résister à l’allure imposée par ses 4 compagnons d’échappée et voit ses chances de victoire s’envoler. Breuillard enfilera le maillot à pois rouge de meilleur grimpeur à l’arrivée.

Dans le peloton, la guerre fait rage entre les leaders. Lacheny (Nouvelle-Calédonie), Endeler (TPC), Laurent (PCT) et Mataoa (VCT) se détachent légèrement. À l’avant, Nicolas Breuillard n’a plus que la descente et le demi tour du vélodrome de Pirae à effectuer pour lever les bras. Mais à 1 km de la ligne, une erreur de parcours induisant également Hervé Arcade en erreur, ruine leur final d’étape.

Axel Carnier plus lucide, ne manque pas l’occasion d’aligner Tony Drouet au sprint pour remporter l’étape et du même coup, endosser le maillot jaune de leader du classement général. À 1 mn 25 derrière, le groupe des leaders est réglé au sprint par Kahiri Endeler qui devance Manarii Laurent et Rayan Lacheny déchu de la précieuse tunique.

Au général Axel Carnier devance désormais Hervé Arcade de 14″ et son coéquipier Nicolas Breuillard de 1’16 ».

INTERVIEW D’AXEL CARNIER (Vainqueur du jour et maillot jaune) : Je tiens à remercier Medhi de Papeete Cycling Team qui nous permet de vivre cette formidable aventure, c’est une vrai chance. Aujourd’hui on a pas mal manœuvré avec Nicolas, il a perdu un peu de temps hier on avait prévu de remettre le couvert aujourd’hui pour récupérer ça. On se remplace bien au général, c’est dommage qu’il y ait eu un petit couac dans le finish pour lui mais je suis très content d’avoir pu achever son travail.

Laisser un commentaire